Développement de la télémédecine et de la télésanté

"Il faut faire émerger des solutions industrielles

La France n’est pas en retard et a les moyens de développer une filière industrielle télémédecine/télésanté dynamique en associant tous les acteurs publics et privés. C’est la conviction affichée par l’ASIP (…)"

Le Quotidien du Médecin du 05/04/2011

2 commentaires:

Catherine a dit…

http://esante.gouv.fr/

jean francois a dit…

Oui à la première partie de la phrase: la France n'est pas en retard sur l'utilisation des réseaux numériques, vu le foisonnement des projets IT dans le domaine médical..

Non à la 2éme partie, car les choix industriels français en terme de e-santé sont issus de choix conservateurs. EN gros; le mond e de la télé-santé est organisé par 4 gros acteurs (M..Hess..; AG.. et MEDA., SIEME..) et toutes les petites structures, les start up, les PME sont étouffées.