Une nouvelle thérapie pour le traitement de l'oesophage de Barrett

"Une nouvelle étude montre que la thérapie ablative à l'aide de l'appareil HALO360 traite efficacement les patients courant le risque le plus élevé de souffrir de l'oesophage de Barrett."

SUNNYVALE, Californie, May 16 /PRNewswire/ -- L'affection précancéreuse de l'oesophage est éliminée chez 90 pour cent des patients les plus à risque.

BARRX Medical Inc., le leader mondial des technologies de traitement des affections précancéreuses du tube digestif, a annoncé aujourd'hui que, dans une étude multicentrique américaine, 90,2 pour cent des patients les plus à risque ne souffraient plus de l'oesophage de Barrett après avoir été soumis à un traitement endoscopique non chirurgical à l'aide du système d'ablation HALO360. L'oesophage de Barrett, une complication du reflux gastro-oesophagien, touche plus de trois millions d'adultes aux Etats-Unis. Le tissu de Barrett anormal est un précurseur du cancer de l'oesophage (adénocarcinome), soit le cancer dont l'incidence connaît la croissance la plus rapide aux Etats-Unis.

Cette étude est actuellement disponible en ligne et sera publiée dans le prochain numéro de Gastrointestinal Endoscopy, une revue médicale destinée aux gastroentérologues chargés d'effectuer des diagnostics détaillés et des interventions endoscopiques thérapeutiques. Dans le rapport intitulé 'Circumferential Ablation of Barrett's Esophagus Containing High-Grade Dysplasia: A U.S. Multi-Center Registry' (Ablation circonférentielle de l'oesophage de Barrett associé à une dysplasie de haut niveau : un registre multicentrique américain), 142 patients présentant le stade le plus avancé de l'oesophage de Barrett, soit la dysplasie de haut niveau, ont été traités par le système d'ablation HALO360. Il en a résulté un taux d'élimination de 90,2 pour cent. Cette technologie unique à base de cathéter transmet une quantité contrôlée d'énergie thermique au tissu oesophagien malade, entraînant ainsi la régénération d'une paroi oesophagienne normale chez la majorité des patients.

'Les résultats de notre essai confirment que ce sous-type d'oesophage de Barrett, qui présente le plus haut risque de devenir cancéreux, peut être traité de manière sûre et efficace', a expliqué le Dr Robert Ganz, M.D., chef du département de gastroentérologie et professeur agrégé au département de médecine d'Abbott Northwestern, Minneapolis, Minnesota. Cette étude, dirigée par le Dr Ganz, a été rédigée en collaboration avec des spécialistes de 15 autres centres médicaux américains de premier plan. 'Nous sommes persuadés que ce traitement peut considérablement réduire le nombre de patients devant subir une oesophagectomie, intervention qui, historiquement, constitue la norme pour le traitement des patients atteints d'une dysplasie de haut niveau.'"

Une oesophagectomie est l'exérèse chirurgicale de l'ensemble de l'oesophage.

"Cette étude a été menée avant la mise en circulation du système d'ablation HALO90, un appareil d'appoint utilisé pour traiter les petites zones résiduelles de la maladie après la thérapie initiale. La plus grande étude, préconisant l'utilisation conjointe de ces appareils, a permis de constater que, 2,5 ans après la thérapie initiale, le tissu de Barrett a été complètement éliminé chez 98,4 pour cent des patients.

Des études récentes ont démontré une autre augmentation importante de la réussite de la thérapie lorsque les modalités HALO360 et HALO90 sont associées de manière successive."

À propos du système d'ablation HALO

"Le système HALO est constitué d'un cathéter d'ablation HALO360 pouvant traiter le tissu de Barrett précancéreux sur une circonférence de 360 degrés, ainsi que d'un cathéter d'ablation HALO90 pouvant être utilisé pour traiter de petites zones de tissu de Barrett.

Les deux appareils offrent une thérapie thermique uniforme et contrôlée qui élimine la mince couche de tissu malade et permet la régénération des cellules normales sans endommager inutilement le tissu normal sous-jacent.

Le traitement est pratiqué sans incisions à l'aide d'une approche endoscopique alors que le patient est placé sous sédation consciente. La majorité des interventions peuvent être effectuées en cliniques externes. Depuis que les systèmes HALO360 et HALO90 ont reçu l'approbation de la FDA, en 2005 et en 2006 respectivement, plus de 220 hôpitaux américains les ont adoptés."

À propos de BARRX Medical, Inc.

"BARRX Medical, Inc. développe des solutions de traitement de l'oesophage de Barrett, une affection précancéreuse de la paroi oesophagienne (tube de déglutition) causée par le reflux gastro-oesophagien. Son produit phare, le système HALO360, offre une thérapie uniforme et contrôlée à une profondeur constante qui permet l'élimination de l'oesophage de Barrett et la régénération des cellules normales. Dans la plus grande étude (essai AIM-II) menée, 98 pour cent des patients n'étaient plus atteints de l'oesophage de Barrett au terme de deux ans et demi. Le système utilisé au cours des essais cliniques a été approuvé par la Food and Drug Administration des Etats-Unis en 2001 et est offert sur le marché depuis janvier 2005. Plus de 14 000 interventions ont été menées dans plus de 200 hôpitaux du monde entier. Basée à Sunnyvale, en Californie, BARRX Medical, Inc. est une société privée qui a été fondée en 2000."

De plus amples renseignements sur BARRX Medical, Inc. et sur les produits de la gamme du système d'ablation HALO sont disponibles à l'adresse http://www.barrx.com.
Site Web : http://www.barrx.com


Source :
http://www.prnewswire.co.uk
Distributed by PR Newswire on behalf of BARRX Medical, Inc.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,

Extrêmement intéressée par cet article car j'ai moi-même un oesophage de Barrett, j'aimerais savoir dans quels hopitaux Français est apppliqué le traitement dont vous parlez dans l'article.

Par avance merci
kerlouane

Catherine a dit…

Bonjour, vous aurez ces renseignements sur le site internet de la société EndoGastric solutions Europe. Il existe des hôpitaux en Belgique pratiquant ce genre d'intervention ... Mais en France cela n'est pas remboursé par la Sécu ... aucune prise en charge ... il faudra encore attendre plusieurs années ...

Vous pouvez contacter le Pr. Guy-Bernard Cadière, chef du service de chirurgie gastrique à l'hôpital Saint-Pierre (Bruxelles) :
http://forum.doctissimo.fr/sante/ventre-estomac-ulceres/operation-endoscopique-esophyx-sujet_151182_1.htm
http://www.endogastricsolutions.com/index.htm

Cordiales salutations :-)